ESPACE PUB

ESPACE PUB
FATA EL PRESI VOUS PRESENTE "LA REVOLUTION ACT 2" LE 05 DECEMBRE AU GRAND THEATRE

mercredi 6 janvier 2016

Clash entre Les Etudiants de Guédiawaye et le Maire Aliou SALL





La Fédération des Élèves et Etudiants du département de Guédiawaye (FEEG) a  fait ce soir une sortie cinglante contre le frère du Président de la République Aliou SALL. Devant le hall de la bibliothèque municipale départemental, ces étudiant qui se réclament "les partenaires directe du Maire de la ville Monsieur SALL"  à en croire leur président Papa Samba NIANG, ont procédé par un cri de cœur pour dénoncer un traitement de faveur des étudiants du parti au pouvoir (APR) au détriment de l'institution fédérale qui regroupe l'ensemble des élèves et étudiants du département de Guédiawaye. Selon eux, à Guédiawaye ''c'est le parti avant la patrie"; raison pour laquelle Monsieur Aliou SALL confisque encore leur subvention. Voici leur tonitruant communiqué de presse: 

                                                                 ''  Guédiawaye, le 06 janvier 2016

Communiqué de presse de la FEDERATION DES 

ELEVES ET ETUDIANTS DE GUEDIAWAYE (FEEG)


Présentation de la FEEG et de son historique
La Fédération des Elèves et Etudiants de Guédiawaye (FEEG), créée en 2008, regroupe et fédère l’ensemble des structures de base des cinq (05) communes d’arrondissement qui composent Guédiawaye : Cercle des Elèves et Etudiants de Golf Sud (CEEG), Amicale des Elèves et Etudiants de Sam Notaire (AEESN), Amicale des Elèves et Etudiants de Ndiarème Limamoulaye (AMEEN), Mouvement des Elèves et Etudiants de Médina Gounass (MEEM), et le Rassemblement de Elèves et Etudiants de Wakinane Nimzatt (RASSEEW).
Chacune de ces structures communales délègue sept (07) représentants à la FEEG. Donc le Bureau départemental est formé par ces trente-cinq (35) membres.
De 2008 à 2016, quatre bureaux se sont succédé.

Contexte et justification du communiqué de presse
Ce communiqué constitue l’aboutissement d’une longue série de tentative pour trouver une issue à notre situation léthargique causée par un manque considération notoire de notre cause par l’autorité municipale, notre principal partenaire.
Depuis presque 3 années nos structures se sont confrontées à de réels problèmes financiers dus au manque de soutien de la part de nos autorités locales en général, et du Maire de la ville de Guédiawaye en particulier.
Avant cette situation nous recevions notre subvention annuellement. Tout a commencé avec les locales de 2014. Le Maire d’alors Cheikh SARR qui, malgré la signature de la convention nous avait certifié de bonne foi l’impossibilité de décaisser de l’argent à cause de sa situation de fin de mandat. Nous avons pris notre mal en patience jusqu’à l’élection du nouveau Maire Aliou Sall. Après plusieurs tentatives de le rencontrer, ce dernier a daigné de nous recevoir. Malgré les engagements qu’il avait pris lors de notre rencontre d’Avril 2015 de nous donner la subvention mais aussi d’augmenter la somme à hauteur de dix (10) millions (les cinq (05) millions venant du Conseil départemental et chacune des communes participant à hauteur d’un (01) million de francs CFA) nous fait languir depuis. Toutes nos tentatives de le rencontrer et de rentrer dans les 
fonds restent vaines. A chaque fois, la municipalité prétexte son indisponibilité ou son absence du territoire national. 
Les faits actuels montrent un favoritisme notoire de Mr Aliou SALL en faveur des étudiants républicains à qui il octroie tous les privilèges (150 vignettes pour les bus DEM-DIK….)
Avons-nous un maire pour les républicains ou un maire pour notre Guédiawaye ? La réponse est toute trouvée, c’est le parti avant la patrie.
Par ailleurs, cela est causé aussi par le manque de considération de notre combat pour un Guédiawaye meilleur avec une jeunesse au créneau par nos personnalités publiques locales qui se glorifient de notre ville alors qu’elles ne font rien pour ses fils.

Objet du communiqué de presse
Ce communiqué est un cri de cœur, un message adressé à tout ce qui ont mis leur destin entre les mains de notre Maire et qui l’ont porté à la tête de notre localité pour les informer de la situation de leurs fils, amis, frères qui vivent un calvaire dans leurs lieux d’études. Mr SALL, depuis son élection n’a toujours pas fait un geste pour améliorer leurs conditions d’études. Ces fils de Guédiawaye sont confrontés à des problèmes de logement leur permettant de se rapprocher de leurs universités, de transport car c’est difficile avec la conjoncture actuelle d’assurer les frais de transport tous les jours ; d’alimentation car certains d’entre nous, par manque de moyens, sont obligés de sauter des repas…On peut ajouter à cela les problèmes pédagogiques que rencontrent ceux-ci et c’est ce qui fait qu’il y’a beaucoup de cartouchards venant de Guédiawaye et beaucoup d’abandons scolaires, bref de déperditions scolaires et universitaires par manque de moyens.
La situation est plus alarmante pour les jeunes de Guédiawaye qui étudient dans les régions où ils vivent des situations très critiques parce que leurs maigres ressources ne permettent d’assurer logements, alimentations et autres dépenses liées aux études. 
Cette subvention malgré son insuffisance, nous permettait de satisfaire une partie de ces besoins et permet aux fils de Guédiawaye de pouvoir étudier dans des conditions favorables à la réussite.
Que peut-on demander de mieux à notre Maire ? Rien n’est plus important pour un jeune que d’étudier et réussir sa vie.
C’est pourquoi, nous les étudiants de Guédiawaye étudiant à Dakar, Bambey, Saint-Louis tenons à faire ce point de presse pour alerter l’opinion publique sur notre situation 
Ce message s’adresse à notre Maire Aliou SALL, aux cinq maires des cinq communes du département de Guédiawaye mais aussi aux autorités de notre localité.
Enfin, nous nous attendons à la satisfaction de ce besoin relatif à l’obtention de notre subvention par le Maire Aliou SALL et par tous les cinq maires du département dans les meilleurs délais. Au cas échéant, nous resterons dans notre logique de combat jusqu’au bout.

Le Président
Papa Samba NIANG ''

Les étudiants promettent de passer à la vitesse supérieure si leur Maire ne réagit pas. ''waxati lèen ci bii''. A suivre! 

                                                                               Mamadou DIOP

Aucun commentaire:

Publier un commentaire